NOYERS, Lundi 26 Septembre 2022, 7 / 15 °C , Risque d Orages
        
Mairie de NOYERS
9 rue de la Mairie
45260 NOYERS
02 38 92 40 72
NOUS ÉCRIRE
"Pour toute suggestion, information, réaction concernant ce site, n’hésitez pas à nous contacter "
Église - Souscription fondation Patrimoine
Église - Souscription fondation Patrimoine
Église - Souscription fondation Patrimoine

TRAVAUX ÉGLISE 1ère TRANCHE - 2022

SOUSCRIPTION FONDATION PATRIMOINE

au 05 juillet 2022 : nombre de dons 31, somme collectée 4870 €, objectif 12200 €

Les différentes façons de faire un don :

 - par chèque adressé à la Fondation du Patrimoine, voir dépliant :

ICI

- par internet en suivant le lien :

https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-st-pierre-st-genou-de-noyers

Voir l'avancement des travaux en suivant le lien :

https://www.noyers.fr/travaux_fr.html

COURRIER DE MADAME LE MAIRE :

Chères Nucériennes, Chers Nucériens, 

Il y a plus de mille ans, Noyers faisait partie de la paroisse de Sens.

A l’époque, sur le lieu-dit « La Montagne », il y eut deux chapelles, l’une près d’une fosse appelée « La fosse-au-clocher » et l’autre près de la Fontaine Saint Genou.

Le bourg s’agrandissant on y construisit une église que l’on baptisât du vocable de ‘’Saint-Pierre et Saint-Genou’’.

Datant du 11ème siècle elle est de style Roman pour la nef, alors que le chœur du 12ème siècle porte le caractère des ogives du Gothique primitif.

A l’intérieur, divers éléments ont été classés au titre des Monuments Historiques :

     Deux retables en bois taillé et toilé du 18ème siècle :

« Saint Sébastien » et « l’Assomption ».

     Deux cloches en bronze datant de 1534 et 1659.

     Une huile sur toile représentant le reniement de Saint-Pierre (17ème fin 18ème siècle) avec son cadre en bois doré (d’après Rubens).

     Un tableau représentant « le Christ en Croix, la Vierge, Saint-Jean et Sainte Madeleine », d’Archenault, d’après Antoon Van Dieck, de 1866.

     Le Chemin de Croix, qui est une œuvre unique et pour lequel nous venons de recevoir l’arrêté préfectoral de classement, obtenu après de longues démarches entreprises depuis 2016. 

Par ailleurs les trois vitraux, réalisés en 1859 sont également caractéristiques. Ils représentent « Jésus, Saint-Vrain et Saint-Genou ». 

D’importants travaux ont eu lieu en 1620, date à laquelle les charpentiers et marguilliers dressent un fin clocher soutenu à l’intérieur de l’église par d’imposantes pièces de charpente.

A la fin du 18ème siècle, des travaux de décoration ont été engagés dans le chœur puis une nouvelle restauration a débuté en 1859.

Plus récemment, en 1969, la couverture et le clocher ont été refaits partiellement et une réparation a été faite sur la voûte intérieure.

Une sacristie accolée à l’église, côté petite porte, fut démolie en 1970. Le presbytère quant à lui a été conservé, il se trouve de l’autre côté de la rue. Il a été mis en location au début du 20ème siècle.

Ainsi, au fil des siècles, l’église de Noyers allait rythmer la vie des habitants du village. Si elle connut de nombreux mariages, baptêmes et malheureusement des enterrements, elle connut également des curés devenus célèbres tels l’abbé Mauduit (1746-1792) qui, refusant de prêter allégeance à la République, sera massacré sous la terreur et l’Abbé Courson (1824-1905) qui fut enterré civilement sans avoir reçu les derniers sacrements.

Noyers devint officiellement une commune le 10 brumaire de l’an II (31 octobre 1793).

Avec la loi de séparation des Églises et de l'État du 9 décembre 1905, la propriété des églises est transférée aux collectivités locales. Si la commune n'est pas tenue d'entretenir les édifices du culte, la sécurité reste de sa compétence et la commune se doit de faire exécuter les travaux nécessaires à la bonne conservation de ces édifices.

Mais outre les obligations légales, il est bien évident que ce clocher, inscrit dans le paysage depuis plus de mille ans, fait partie de l’identité de notre village et de l’histoire des femmes et des hommes qui occupent et ont occupé ces lieux.

Aujourd’hui des travaux sont nécessaires et des mécanismes financiers qui permettent à chacun d’entre nous de participer, même modestement, à cette rénovation existent tout en s’assurant les aides de l’Etat. C’est tout le sens de la souscription à laquelle nous vous invitons à participer.

La Région a signé une convention de partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour préserver le patrimoine du territoire régional. Si la souscription lancée par la Fondation du Patrimoine et à laquelle nous vous invitons à participer, atteint la somme de 12 000 €, la subvention accordée au titre du Fonds Régional pour le Patrimoine Culturel de Proximité (F.R.P.C.P.) serait de 25% du montant HT des travaux tout en étant plafonnée à 30 000 €. Dans ce cas la Fondation du Patrimoine abonderait pour un montant équivalent au dépassement du plafond de 12 000 €.

A titre d’exemple, vos dons pourraient représenter pour notre église :

     1er cas : la souscription n’atteint pas 12 000 €, nous n’aurions dans ce cas que les versements effectués dans le cadre de cette souscription.

     2ème cas : la souscription atteint 12 000 €, nous aurions dans ce cas :

o   Les versements dans le cadre de la souscription soit 12 000 €,

o   Un versement de la Région 30 000 € (F.R.P.C.P.)

o   Mais aucun abondement de la part de la Fondation du Patrimoine,

     3ème cas : la souscription dépasse 12 000 €, nous aurions dans ce cas :

o   Les versements dans le cadre de la souscription,

o   Un versement de la Région 30 000 € (F.R.P.C.P.)

o   Un abondement de la part de la Fondation du Patrimoine correspondant au dépassement la somme collectée et le plafond de 12 000 €,

Concernant les dons, il n’y a pas de minimum : 5 €, 10 €, 30 €, …Chacun peut participer à hauteur de ses moyens. La brochure jointe à ce courrier vous apporte des précisions sur le mécanisme fiscal d’une telle souscription. 

Pour rappel, à ce jour, le montant estimé des travaux est de 244 000 € HT et les subventions s’élèvent à

126 000 € HT (L’État : 60 000 €, le Département du Loiret 48 000 €, la Région Centre Val de Loire 8.000 €, La Sauvegarde de l’Art Français 10 000 €).  

Nous sommes convaincus que vous aurez à cœur de participer financièrement, même pour un montant très modeste, à la rénovation du clocher de notre église. Ce patrimoine appartient à chacun d’entre nous.

Bien cordialement,

                                                                                                          Marie-Annick MARCEAUX

Maire de Noyers

 

 

Ce site utilise des cookies permettant de visualiser des contenus, d'afficher des flux d'informations provenant des réseaux sociaux et d'améliorer le fonctionnement grâce aux statistiques de navigation. Si vous cliquez sur « Accepter », nous déposerons des cookies sur votre terminal lors de votre navigation. Si vous cliquez sur « Refuser », ces cookies ne seront pas déposés. Votre choix est conservé pendant 6 mois et vous pouvez être informé et modifier vos préférences à tout moment sur la page « Gérer les cookies ».
Gérer les cookies